Projets

Les projets de soutien à la population du village de Pelcia, se sont avec le temps, répartis en 5 thèmes de suivi et d’actions:

  • Améliorer les conditions de vie des villageois.
  • Développement économique du village
  • Aide à la scolarisation des enfants locaux de l’école de Pelcia (417 élèves)
  • Aide scolarisation des collégiens parrainés et alphabétisation des adultes.
  • Initiatives diverses pour aide à la collaboration scolaire et économique

Un représentant local pour l’association est chargé du suivi de la mise en place des projets éducatifs. Depuis 2005, Michel Zongo, ancien directeur de l’école de Pelcia, devenu conseiller pédagogique assure ce rôle. Il a trouvé auprès du directeur de l'école M. Ko Koré, un soutien actif pour le seconder..

Actuel. (2019)

A ce jour, les projets portent sur des compléments et ajustements de ces bases de collaboration. (voir aussi Réalisations)

Le village s’est déplacé suite au plan du gouvernement de créer un barrage de retenue. De ce fait, la vie des villageois s’est trouvé bouleversée. Les projets eux aussi vont évoluer.

Nos implications vont en grande partie à l’éducation. Cependant cet investissement ne peut se faire qu’avec l’acceptation totale des parents et des bienfaits subséquents. Pour ce faire, nous aidons à:

  • L'amélioration des pratiques pédagogiques et des conditions de travail, afin d’accroître le rendement scolaire.
  • Au financement du soutien scolaire aux familles démunies et aide à l’autoformation des enseignants pour améliorer leurs compétences. Un accès aux livres de pédagogie, à la bibliothèque de Kordié est en place. Une aide financière supplémentaire est proposée pour poursuivre la scolarité dans le cycle post-primaire.
  • A la lutte contre illettrisme qui passe également par la mise en place de programmes d’alphabétisation des adultes, afin de répondre à la demande des villageois.

Consciente que la non scolarisation des enfants est souvent liée à un manque de moyens financiers des parents, l’association a déclenché le principe de microcrédit, remplacé par la suite par le microcrédit bancaire.

  • Donner à chacun les moyens d’améliorer sa condition d’individu et de citoyen, de lutter contre la pauvreté et l’exode rural.
Depuis un échange de correspondance en 1996, entre les élèves du cours préparatoire de l'école de Sainte Sève et les élèves de l'école de Pelcia, dirigée par Michel Zongo, un partenariat très actif est né. Sous l'égide de l'association créée en 2003, un soutien humanitaire a ainsi vu le jour. Ce soutien s'est manifesté vers un projet d'alphabétisation des adultes, puis une aide prononcée à la scolarisation des enfants.Un projet ambitieux en 2005, de scolarisation de 85 enfants orphelins ou démunis a été pris en charge par l'association, pour une durée de 6 ans.
Dans le même temps, afin de soulager et de favoriser l'accueil de ces enfants, une organisation d'aides diverses s'est aussitôt fait jour. Elle va de l'amélioration des pratiques pédagogiques aux conditions de travail pour accroître le rendement scolaire.
De nos jours, le nombre des élèves de l'école de Pelcia s'est agrandi et propose un enseignement pour plus de 417 écoliers en primaire ainsi que d'un passage en secondaire pour une vingtaine de lycéens, entièrement suivi par l'association.
ENVIRONNEMENT GÉOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE.
Kordié est un département du Burkina Faso, où s'exerce nos interventions. Il est situé dans la province du Sanguié et dans la région Centre-Ouest. Cette province est elle-même découpée en 10 départements (y compris le département de Kordié). Le chef-lieu de cette province se nomme RÉO.
Ce département se compose d'un chef-lieu Kordié et de 15 villages.
(BANTOLÉ, BIHO, DANIÉ, DIANA, DIOU, KANONO, KIRO, LAPOU, NINION, OUALGUIRGA, PELCIA, PELÉ, PERCOA, PORÉ, VIVIO.)